Point sur 3D SECURE

Depuis mon précédent article sur 3D SECURE, les avenants des banques ont commencé à arriver pour mettre en place 3D SECURE.

Je suis reparti en quête d’informations sur les sites des différentes banques pour arriver à enfin connaître l’information demandée à leurs clients lors de transactions par CB.

Banques dont l’information demandée est connue

  • Axa Banque : date de naissance,
  • BNP : date de naissance,
  • Caisse d’Epargne : date de naissance,
  • CIC : identifiant banque à distance et code à 4 chiffres fourni sur une carte contenant une grille de 64 codes (merci Alban)
  • Crédit agricole : code à créer lors d’un premier achat,
  • Crédit Mutuel : code à 4 chiffres fourni sur une carte contenant une grille de 64 codes,
  • LCL : mélange de chiffres et de lettres (6 à 10 caractères) à créer lors d’un premier achat en répondant à une question posée par LCL (explications ici),
  • Société Générale : date de naissance.

Les autres banques

Abbey national, Banque AGF, Banque Courtois, Banque Populaire, Boursorama banque, Bred, Cortal, Creatis banque, Crédit Coopératif, Crédit du nord, Credit Municipal, Groupama banque, HSBC, La banque postale, Monabanq…

Si vous avez des informations sur une des banques de la liste suivante, n’hésitez pas à les partager en commentaire.

Menus déroulants intégrant des formulaires

Les formulaires intégrés dans un menu déroulant, comme sur le site de Walmart (www.walmart.com, copies d’écran ci-dessous), présentent deux avantages :

  • Le processus de recherche est raccourci en évitant une page intermédiaire qui reprendrait le même formulaire,
  • Cela évite d’intégrer directement dans la page un formulaire et de multiplier les formulaires affichés sur une même page.

Cette fonctionnalité n’est bien sûr efficace qu’avec des menus suffisamment explicites et bien positionnés dans la page pour que l’utilisateur n’ait pas à chercher.

Collection de menus déroulants étendus

Voici une collection de menus déroulants qui ne se contentent pas d’une simple liste de sous-catégories. Certains montrent la largeur de gamme proposée par les sites et d’autres sont enrichis d’élements multimédias qui apportent en image ou lisibilité.

Babies « R » Us (www.toysrus.com)

D’un seul coup d’oeil, le visiteur peut découvrir l’ensemble des catégories et sous-catégories de produits vendues sur le site. Le menu recouvre l’ensemble du contenu de la page et permet de découvrir la largeur de gamme proposée par le marchand.

Saveur Bière (www.saveur-biere.com)

Le nombre de choix restreint et la présentation graphique à l’aide de photos facilitent la lecture et la présentation. Je suis très client du choix opéré par Saveur Bière.

The North Face (www.thenorthface.com)

Le menu déroulant classique est illustré d’une photo des produits en situation d’utilisation. En supplément du visuel très fort utilisé en fond de page, The North Face utilise un visuel dans chacun des ses menus pour travailler encore un peu plus son image.

Nike Store (store.nike.com)

Nike un utilise un grand menu pour proposer différentes entrées dans son catalogue : par type de produit, style, collection, sport…

Walmart (www.walmart.com)

Classique, mais très lisible.

QVC (www.qvc.com)

Comme Nike, QVC propose de naviguer dans un rayon par différents critères de recherche : type de produit, matière, designer et marque. Le menu est complété par des liens nouveautés et soldes.

A lire ailleurs sur Internet :

Cybermonday France et USA

Après avoir parcouru les deux sites, je pense que le Cybermonday USA est beaucoup plus pragmatique et moins dans le concept que le Cybermonday français. Qu’en dites-vous ?

Cybermonday France (www.cybermonday.fr)

Le Cybermonday français a pour force une campagne médiatique importante. Le site lui ressemble beaucoup aux sites regroupant des codes promotionnels et pratiquant affiliation ou cashback. Le site a trois petits défauts :

  • Une interface hésitante, certains éléments semblent cliquables mais ne le sont pas ou produisent un résultat inattendu,
  • La mise en avant des marchands et des différentes offres n’est pas très attractive. Le site ravira l’internaute dans un processus d’achat chez un marchand et qui cherche un code réduction. Je trouve dommage que le site ne soit vraiment conçu pour susciter des achats d’impulsion et permettre de trouver des idées,
  • L’utilisation de la vidéo est originale, mais on ne peut pas directement cliquer sur le marchand présenté dans la vidéo…

En tout cas bravo à l’équipe de Cashstore pour cette première édition, pour le coup de projecteur réussi sur le site et pour les ventes générées dans les deux premiers jours (que ça dure).

Cybermonday USA (www.cybermonday.com)

La version américaine du Cybermonday met un gros coup de projecteur sur les marchands et leurs offres.

Sur la page d’accueil, les sites des différents participants sont accessibles en un seul clic. Le classement des marchands selon les produits qu’ils vendent est plus clair que sur la version française.

Je cherche des dalles en mousse

Les marketplaces permettent à des TPE/PME de proposer leurs produits aux nombreux clients des gros sites qui proposent cette fonctionnalité. Si ceux-ci en profitent pour élargir leur offre et augmenter leurs revenus, ils prennent aussi un risque en terme de fiabilité et de crédibilité.

Le contexte

Je suis à la recherche de dalles en mousse pour équiper le sol de la chambre de ma fille. Le produit que je recherche est très précis, il s’agit d’un lot de 26 grandes dalles en mousse représentant une lettre de l’alphabet par dalle.

Présentation chez Amazon

Rapidement, je trouve qu’Amazon vend le produit, via plusieurs marchands présents dans la Marketplace. Sur la fiche du produit, 4 exemplaires sont indiqués en stock et vendus par Le Lutin Rouge.

Je suis client d’Amazon depuis des années. J’ai une confiance absolue en Amazon pour les produits vendus directement. Par contre, pour les marchands présents sur la Marketplace, j’ai toujours un doute…

Présentation chez Le Lutin Rouge

Par précaution donc, je jette un coup d’oeil chez le marchand d’origine pour vérifier si le produit est disponible chez lui. Grosse surprise. Aucun lot de dalles n’est disponible et un délai de 3 semaines est annoncé en cas de commande !

Les autres marchands de la Marketplace

Un peu refroidi par ma découverte, je consulte chaque marchand qui propose le même produit sur la Marketplace. Le résultant est encore moins concluant. Je n’arrive pas à trouver le produit dans les catalogues respectifs de ces marchands. Je trouve étonnant que le produit soit vendu sur la Marketplace et pas sur les sites d’origine. Les looks de ces sites finissent par me convaincre de ne pas pousser l’expérimentation plus loin.

Bilan de cette expérience

Ne sachant qui croire, je ne commanderai ces dalles ni chez Amazon, ni chez les marchands qui proposent le produit via la Marketplace. Comme client, je ne veux pas assumer le risque de commander un produit « En stock » et d’être livré au bout de plusieurs semaines.

Dommage pour les marchands présents (et pour Amazon) car la visibilité offerte par Amazon sur ce produit est énorme.

Hausse des CPC et CTR à Noël

Lors d’un webinar Google (qui sera rendu public dans quelques jours), deux graphiques ont attiré mon attention. Ils indiquent l’évolution du coût par clic (CPC) moyen et du taux de clic (CTR) sur le réseau Google Adwords à l’occasion de Noël.

Vous pouvez cliquer sur chacun des graphiques pour les agrandir.

Evolution du CPC à Noël

Le CPC moyen explose, tout particulièrement chez les fleuristes, les marchands de jouets et d’électronique.

Evolution du CTR à Noël

Le taux de clic augmente fortement à Noël, illustrant la frénésie de recherche de cadeaux avant les fêtes de fin d’année.

A lire aussi sur eCommerce404 :

Source : Webinar Google

Emballages « Frustration-Free » chez Amazon

Amazon (US) propose maintenant à ses clients de choisir entre l’emballage d’origine et un emballage cartonné, spécialement créé pour l’enseigne, sur certains produits comme les jouets Fisher Price.

Bon pour l’environnement et les clients

Amazon présente les avantages de ces emballages « Frustration-Free » en insistant que le côté environnemental :

  • Il élimine une bonne partie des éléments en plastique présents dans les emballages,
  • Ils sont recyclables plus facilement,
  • Ils évitent à Amazon de sur-emballer l’emballage d’origine avec un carton pour l’expédition,
  • Ils sont plus faciles à ouvrir (Amazon illustre ce point en vidéo).

Très bon pour Amazon

En contraignant les fabricants à lui livrer des produits directement dans ses nouvelles boîtes prêtes à être envoyées, Amazon gagne sur tous les tableaux :

  • Diminution du coût d’emballage et de traitement des commandes,
  • Amélioration de l’image d’Amazon concernant l’environnement.

Quelques jouet et produits électroniques sont pour l’instant concernés, mais Amazon annonce que d’autres rayons bénéficieront de ce programme dans les années à benir.

Connaissez vous des exemples similaires en France ?