En attendant les soldes…

Petite revue des pages d’accueil de plusieurs sites ce soir minuit, juste avant le départ des soldes d’été fixées à 9h. Certaines enseignes comme Pixmania, Rue du Commerce, 3 Suisses ou encore Amazon n’ont rien changé à leur version habituelle. D’autres ont préféré fermer leur site en attendant l’heure imposée tandis que certains semblent avoir déjà lancé les hostilités…

La Redoute (www.laredoute.fr)

Toutes les pages du site renvoient vers ce message, dangereux en termes de référencement.

soldes-laredoute

Cdiscount (www.cdiscount.com)

Le site est fermé, toutes les pages renvoient vers un même message et un compte à rebours défile à toute vitesse.

soldes-cdiscount

Showroomprive (www.showroomprive.com)

J’ai aussi des « Connexios interrompus » sur mon navigateur. Il me semble avoir lu dans une newsletter que Showroomprive avait décidé de lancer ses soldes dès minuit.

soldes-showroomprive

Brandalley (www.brandalley.fr)

Le site a mis à jour sa page d’accueil et indique le jour et l’heure de début des soldes.

soldes-brandalley

Spam social sur Twitter

Sur mon profil Twitter, j’ai laissé coché une option pour recevoir un email dès que quelqu’un commence à suivre mon compte. Cela me permet, en retour de suivre la personne si celle-ci publie des infos intéressantes.

Malheureusement, l’industrie porno, toujours à la pointe, a trouvé comment détourner cette option. Démonstration en 3 étapes.

Étape 1 : appâter par email

Le compte Twitter créé pour l’occasion se met à suivre le plus de comptes possibles en un minimum de temps. Chaque utilisateur ayant coché l’option d’alerte reçoit alors un email lui donnant les infos disponibles du compte.

Ce qui met la puce à l’oreille de façon sûre, c’est le nombre de personnes que suit le compte (la ligne following) et le nombre de personnes qui suivent le compte (la ligne followers). Si les chiffres sont très éloignés, méfiance…

twitter-spam-1

Étape 2 : qualifier le visiteur

Ce type de profil compte bien souvent moins de 10 messages, et tous sont accompagnés d’un lien et ici d’un message, ici  très explicite, mais ce n’est pas toujours le cas. Le lien est toujours celui d’un service de redirection, pour cacher l’adresse d’origine explicite et utiliser des paramètres de tracking.

twitter-spam-2

Tape 3 : transformer le prospect

Présentation de l’offre, de ses avantages, formulaire d’inscription… rien ne manque.

J’espère que Twitter trouvera rapidement la parade à cet usage, car les spammeurs ont trouvé là un outil très performant, simple d’usage et peu coûteux. En attendant, j’hésite à continuer de recevoir par email les notifications de Twitter…

twitter-spam-3

Google + shopbots = overdose ?

Vu dans les cinq premiers résultats : trois sites appartenant au groupe LeGuide, ainsi que le service en marque blanche du même groupe en place pour le portail Orange. C’est très bien joué de la part du groupe LeGuide.com, moins bien du côté de Google.

Le moteur semble avoir beaucoup de mal à détecter des contenus identiques mis en valeur sous des formes, URL et  surtout des noms de  domaines différents.

Dans l’exemple ci-dessous, LeGuide ne serait sans doute pas arrivé à avoir plus de deux résultats en première page sur la même requête, s’il n’avait utilisé qu’un seul domaine.

Google décidera-t-il un jour de faire une cure de désintoxication le grand ménage en ne conservant qu’un domaine par société ou groupe opérant dans le domaine du guide shopping ?

google-leguide

Collection de newsletters automobiles

Voici une collection de newsletters de constructeurs automobiles reçues ces dernières semaines.

Alfa Romeo (www.alfaromeo.fr)

newsletter-auto-alfaromeo

Citroën (www.citroen.fr)

Citroën reprend l’habillage graphique « Qui veut gagner des millions » utilisé dans la campagne télé. Mais où est donc passé Jean-Pierre ?

newsletter-auto-citroen

Fiat (www.fiat.fr)

newsletter-auto-fiat

Ford (www.ford.fr)

newsletter-ford

Lancia (www.lancia.fr)

newsletter-auto-lancia

Mazda (www.mazda.fr)

La newsletter de Mazda est très longue. C’est aussi la seule de ce comparatif à proposer un contenu rédactionnel alors que les autres marques se contentent de newsletters très visuelles.

newsletter-auto-mazda

Mitsubishi (www.mitsubishi-motors.fr)

Le visuel est efficace. Il manque juste une incitation à cliquer. J’ai un moment pensé que c’était « Lancer sportback Diamant » en gris sur le fond blanc, mais c’est le nom de la voiture…

newsletter-auto-mitsubishi

Renault (www.renault.fr)

newsletter-auto-renault2

Toyota (www.toyota.fr)

newsletter-auto-toyota

Volkswagen (www.volkswagen.fr)

newsletter-auto-volkswagen

Immersion dans le produit

Patrice Cassard, fondateur de La Fraise, a récemment lancé un site de vente de chaussettes très colorées « typées sportswear » répondant au sympathique nom Archiduchesse.

Zoom inutile

La fiche produit me plait particulièrement, ou plutôt la manière d’intégrer la photo du produit sur la fiche. L’image, la description, le sélecteur de taille et le bouton d’ajout au panier forment un tout utilisant toute la largeur disponible sur la page.

Avec environ 650 pixels de largeur réservés à la photo, la mise en place d’un zoom devient inutile  pour mieux apprécier le produit. L’espace réservé au visuel est même plus large que la majorité des zooms existant chez d’autres marchands.

N’hésitez pas à partager les adresses d’exemples similaires, car il me semble avoir vu cela récemment ailleurs mais j’ai un trou de mémoire.

chaussettes-archiduchesse

Livraison gratuite à partir de…

De nombreux marchands offrent la livraison gratuite au delà d’un certain montant d’achat. Cette information est souvent présentée sur la page récapitulant les frais de port, ainsi que sur le panier pour inciter le visiteur à compléter sa commande.

Utiliser certains produits

Combien ont pensé à mettre en avant cet argument directement sur leurs fiches produit, si le prix du produit vendu dépasse à lui tout seul la barre fixée pour profiter du port gratuit ?

Voilà un argument simple à mettre en place sur ses fiches et qui ne coûte rien, mais qui peut permettre de faire la différence pour finir de convaincre un acheteur intéressé par le produit, mais hésitant à l’acheter chez vous.

Combien avez-vous de produits concernés ?

livraison-gratuite

livraison-gratuite-amazon

Meilleur que le Nutella

Cet article n’est pas sponsorisé par mon ancien employeur. Je le remets à l’honneur ici après la fermeture d’un autre blog sur lequel il était publié. Cela aurait été dommage de le laisser disparaitre…

Dans le monde des pâtes à tartiner chocolatées, il est commun d’admettre qu’il y a le Nutella d’un côté… et les autres (histoire de dire qu’il y a un rayon pâtes à tartiner et de pouvoir trouver plus facilement le Nutella dans le magasin). Pour la quasi-totalité des consommateur de ce type de produit, le goût, la texture et l’onctuosité de cette marque sont indiscutablement au dessus des autres qui essaient tant bien que mal de survivre à cette supériorité.

Moi même, amateur convaincu, je ne souviens pas avoir essayé de goûter d’autres recettes depuis pas mal d’années. Même avec les poches moins pleines, j’ai toujours préféré ne pas acheter de pâte à tartiner plutôt que de me rabattre sur une autre marque. C’était jusqu’à aujourd’hui. Maintenant, le Nutella et moi, c’est FINI !

Tout simplement divin

pate-tartiner-giacometta

Il ne faut pas se fier à son nom ou à son petit pot tout rond et décoré simplement. Ce produit est fourbe. Son créateur a dû un jour décider de cacher sa merveille et de réserver ça à un petit groupe d’initiés. Ce temps là est révolu !

L’objet de ma gourmandise est la crème de chocolat aux noisettes du Piémont. Dès la première cuillerée, on ne pense (déjà) plus qu’à ça. Dur à décrire, mais croyez-moi très facile à déguster… une odeur fabuleuse et équilibrée de chocolat et de noisettes, un goût et une texture à tomber par terre et enfin l’envie de garder indéfiniment en bouche cette douceur pour profiter de toutes les nuances chocolatées et de la fiesta qui se passe en bouche.

A présent, le Nutella me parait bien fade et pâteux. L’artisan italien Giacomo Boidi, à l’origine de cette fabuleuse recette, doit bien rigoler quand on lui vante les mérites d’autres pâtes à tartiner tellement la sienne est un délice. Même si elle est à mon goût un poil chère, 16.90€ le pot de 300g, c’est une aventure à tenter pour tout amateur de chocolat… Maintenant attention, je vous aurais prévenu. Vous ne pourrez plus faire machine arrière.

PS : les amateurs aimeront aussi la véritable pâte à tartiner aux noisettes et chocolat au lait, testée depuis, avec un côté plus légèrement plus granuleux et  un goût plus prononcé de noisette.

Comment pourrir une conversation

Je me balade sur pas mal de forums et de blogs, et en ai profité pour regrouper quelques techniques utilisées pour contrer son interlocuteur, et déclencher des discussions sur un autre sujet. N’hésitez pas à l’enrichir cette liste de vos observations…

L’orthographe

A court d’arguments pour continuer sur un sujet, la solution consiste à se moquer de l’orthographe de son interlocuteur. Le principe est toujours le même : tes arguments ne sont pas recevables car écrits dans un français imparfait. Essayer d’étouffer son adversaire à utilisant l’orthographe est probablement une des méthodes les moins efficaces, mais certainement pas la moins utilisée. S’il suffisait de savoir écrire à la perfection pour avoir des idées et un avis pertinent…

Remonter (loin) dans le passé

Pour illustrer des propos concernant au choix les lois, les gouvernements, la police… une méthode très utilisée est celle de la corde sensible. Prenez votre sujet de départ et annoncez que les sujets nommés ci-dessus ont participé à l’extermination des Juifs pendant la Seconde guerre mondiale. De telles comparaisons en utilisant un sujet aussi grave sont évidemment très fortes. Mais il n’est pas forcément très pertinent selon le sujet de remonter aussi loin et d’oser une telle comparaison.

Tous pourris

Mettre tout le monde dans le même panier. Cela marche surtout avec les fonctionnaires, que l’on peut ensuite découper en sous-catégories comme les enseignants, les policiers, les agents de la SNCF. Cela marche aussi avec au choix les politiques, les patrons, les chômeurs… La création de « groupes de tous pourris » est un sport national. Généralement quand quelqu’un commence à regrouper et à penser en noir et blanc, bien ou mal… Cela sent mauvais pour rebondir sur le titre de ce paragraphe.

Passer à un autre sujet

Par exemple, si on prend un sujet grave comme le viol d’une contrôleuse de la SNCF, le sujet sera déplacé sur les retards de la SNCF, puis sur les avantages retraite des conducteurs de TGV, etc. La technique est très simple : prendre un mot clé du sujet de conversation et partir sur un sujet complètement différent. Généralement cela permet de continuer une conversation très longtemps et de passer de sujets en sujets avec la même technique jusqu’à finalement arriver au « Tous pourris » expliqué ci-dessus.

De toute façon on ne peut rien faire

C’est l’argument de ceux qui ont peur de ce qu’il pourrait leur arriver si on essayait de faire quelque chose. L’idée nouvelle qui propose une solution à un « on ne peut rien faire » va subir immédiatement soit une très forte opposition, soit la moquerie. Si l’idée n’est pas trop mauvaise, il reste la technique de passer à un autre sujet, car continuer à discuter reviendrait à dire que l’on est d’accord (et que l’on a initialement tord, impossible).

Nier tout en bloc

C’est une technique fréquemment utilisée sur les plateaux de télévision par les hommes politiques. Après l’énoncé de la question, la seule chose à faire est de dire « ce n’est pas vrai », « ce n’est pas exact », puis de continuer par « vous savez moi dans ma ville » ou « je veux vous parler d’autre chose qui me parait important« . Nier est une façon efficace de pourrir une conversation car en face, sauf à constater votre attitude, il n’y a pas grand chose à faire…

Avez-vous d’autres techniques à suggérer pour compléter ce billet ?

Comment Amazon vend Amazon Premium

Depuis mon analyse du forfait de livraison Amazon Premium, je reçois au moins une fois par semaine un commentaire, un email ou même un appel téléphonique de personnes qui ont souscrit un abonnement Amazon Premium et qui souhaitent l’annuler.

Je me suis toujours demandé comment Amazon faisait pour arriver à vendre son forfait, d’un intérêt très limité à mon goût.

Le mot magique : GRATUIT

En passant commande ce matin, j’ai au ma réponse.

Amazon vend son forfait en le présentant comme un essai gratuit de son service de livraison express. Lors de la première commande, la livraison est gratuite, puis le forfait est activé sur les suivantes.

La livraison rapide, proposée par défaut, est aussi gratuite dans de nombreux cas. Il faut juste prendre le temps de regarder le détail du panier pour le voir, car Amazon ne l’indique pas clairement dans l’encart du choix du mode de livraison.

Pas de quoi fouetter un chat

La mise en forme d’Amazon ne me choque pas particulièrement. Toute l’information est disponible et répétée au moins deux fois dans la page avec des liens menant vers le détail de l’offre.

Quant aux personnes qui me contactent et qui liront peut-être ce billet : quand un commerçant vous rend la monnaie ou que vous faites un achat sur Internet, la confiance que vous accordez au marchand ne doit pas écarter toute forme de jugement. C’est dit.

amazon-premium-vente

Testé et approuvé : La Boutique de Toni

A la recherche de douilles DCL, j’ai fini par passer commande sur La Boutique de Toni, spécialisée dans l’appareillage électrique (tableaux, éclairage, domotique et j’en passe) et basée à Lyon.

Le site n’est ni le plus beau, ni le plus ergonomique, et quelques bugs agrémentent la visite. Mais voici 4 raisons qui m’ont fait commander sur ce site plutôt que sur d’autres.

La facilité de recherche

La recherche prédictive sur le champ de recherche situé en milieu de page permet d’arriver directement sur le bon produit.

moteur-toni

La fiche produit

La fiche produit contient toutes les informations nécessaires sans en faire des tonnes :

  • Une courte explication sur l’usage de la douille (le produit est assez peu technique),
  • La disponibilité du produit,
  • La date estimée de livraison juste sous la zone d’ajout au panier,
  • La marque du produit pour finir d’être rassuré.

fiche-toni

Le prix

A 3.11€ la douille DCL, je n’ai pas trouvé moins cher ailleurs. A titre de comparaison, ce type de produit est vendu 4.50€ chez Leroy Merlin (marque inconnue) et 5.10€ chez Castorama (même marque).

Avec 6.10€ de frais de port et une commande de six douilles seulement, La Boutique de Toni m’a fait économiser 2.24€ par rapport à Leroy Merlin et 5.84€ par rapport à Castorama, ainsi qu’un déplacement en voiture et la queue aux caisses, car ces deux enseignes ne proposent pas de livraison pour ce produit.

Le service client

Pas complètement rassuré par l’aspect du site, j’ai téléphoné au numéro non surtaxé affiché en haut de toutes les pages.

Au bout de quelques sonneries, quelqu’un m’a assuré que le produit était disponible en hélant son collègue qui visiblement travaillait dans le stock. La courte conversation m’a aussi conforté dans l’idée que j’étais bien chez des spécialistes de l’électricité.

boutique-toni

J’ai reçu le colis dans les temps indiqués avec les bons produits.

Il ne manque plus qu’une chose à ce site : être visible sur les bons mots clés sur Google et partout où les bricoleurs se renseignent avant de s’équiper. Si un internaute n’avait pas donné le nom du site dans son commentaire sur un blog, je serais sans doute passé à côté.

Quelles sont les adresses de marchands que vous avez eu du mal à trouver, mais qui valent le détour ?