Comment Amazon vend Amazon Premium

Depuis mon analyse du forfait de livraison Amazon Premium, je reçois au moins une fois par semaine un commentaire, un email ou même un appel téléphonique de personnes qui ont souscrit un abonnement Amazon Premium et qui souhaitent l’annuler.

Je me suis toujours demandé comment Amazon faisait pour arriver à vendre son forfait, d’un intérêt très limité à mon goût.

Le mot magique : GRATUIT

En passant commande ce matin, j’ai au ma réponse.

Amazon vend son forfait en le présentant comme un essai gratuit de son service de livraison express. Lors de la première commande, la livraison est gratuite, puis le forfait est activé sur les suivantes.

La livraison rapide, proposée par défaut, est aussi gratuite dans de nombreux cas. Il faut juste prendre le temps de regarder le détail du panier pour le voir, car Amazon ne l’indique pas clairement dans l’encart du choix du mode de livraison.

Pas de quoi fouetter un chat

La mise en forme d’Amazon ne me choque pas particulièrement. Toute l’information est disponible et répétée au moins deux fois dans la page avec des liens menant vers le détail de l’offre.

Quant aux personnes qui me contactent et qui liront peut-être ce billet : quand un commerçant vous rend la monnaie ou que vous faites un achat sur Internet, la confiance que vous accordez au marchand ne doit pas écarter toute forme de jugement. C’est dit.

amazon-premium-vente

64 réflexions sur “ Comment Amazon vend Amazon Premium ”

  1. Ah, les français, toujours aussi râleurs…
    On leur propose d’essayer un service GRATUIT pendant un mois mais ils ne sont pas contents, croient-ils encore au père Noel…
    Franchement, moi cette offre je la trouve très bien, très claire (il faut juste savoir lire):
    commande le matin, reçue le lendemain matin.
    C’est beau net et sans bavure !
    et les 49 euros sont vite « oubliés » par les nombreuses excellentes bonnes affaires.

  2. Excuse moi, « DomiD » mais quand tu es étudiante, que tu touches que 130 euros par mois au boulot et qu’on te retire 49euros pour un abonnement que l’on t’as uniquement présenté comme moyen de livraison et non comme un abonnement, je peux te dire que les « nombreuses excellentes bonnes affaires » tu en as un peu rien à foutre.

  3. Vous annoncez que l’annulation Premium est facile et gratuite. Menteur ! J’ai dû téléphoner 10 minutes (appel payant !) pour (peut-être) réussir cette annulation !
    Alors que j’étais contente d’amazon (je n’ai pas l’habitude d’acheter sur internet, cela m’a calmé…
    Le 21/11/2012
    P.W.

  4. J’ai coché un peu vite « Premium », j’ai donc annulé immédiatement la commande que je préparais.
    J’ai voulu annuler mon inscription en suivant la procédure proposée :
    « Pour vous désinscrire, suivez les étapes suivantes :
    Rendez-vous dans la section Vos paramètres de Votre compte.
    2. Cliquez sur Amazon Premium : Gérer mes paramètres.
    3. Cliquez sur sur Annuler l’inscription et confirmez votre choix sur la page suivante. »

    Malheureusement il n’y a pas de choix « Annuler l’inscription »
    J’ai donc procédé à l’annulation par téléphone préconisée par Nemo, merci à lui.

  5. L’offre de découverte du service Premium est tout à fait clair : c’est un service payant mais vous pouvez en profiter gratuitement pendant 1 mois. En ce sens, la grande majorité des commentaires précédents est tout simplement inacceptable.
    Je précise :
    – Oui, c’est vrai, cela peut arriver de se tromper, d’être distrait, de procéder par habitude.
    – Non, lorsqu’on se trompe, on ne râle pas contre quelqu’un d’autre que soi même.

  6. Bonjour,

    Il me semble que la meilleure preuve du côté très « discutable » de cette offre « Premium » tient au volume siginificatif de courrier, de réclamations et de plaintes trouvées un peu partout sur le net, et ceci depuis 4 ans.

    « Discutable » à plusieurs points de vues :

    – présentation de l’offre : en très bon commerçant, Amazon est passé maître dans l’art d’utiliser les grosses ficelles marketing inspirées des techniques de manipulation mentale : utilisation du mot « gratuit » en bonne place, aiguillage et entonnoir, et tutti quanti. Le fait que l’information soit présente est une chose. La façon dont cette information est organisée et présentée en est une autre.

    – la réutilisation des éléments de transaction bancaires : la CNIL, dans ses recommandations, dit que le cryptogramme visuel doit être détruit par le vendeur à l’issue de la transaction par carte bancaire, justement pour éviter les réutilisations frauduleuses (sic) ; or, Amazon, visiblement ne se sent pas concernée : Amazon réutilise ce cryptogramme visuel pour valider, plusieurs semaines après l’achat, une nouvelle transaction à l’insu de l’acheteur ; au regard des termes utilisés par la CNIL, on est donc là dans une utilisation de type « frauduleux », à tout le moins déloyal.

    – lors de ces transactions bancaires « occultes », Amazon ne communique pas en direction de l’acheteur, pour le prévenir de l’opération : ni email, ni SMS, ni reçu de paiement ; cette « discrétion » ne va pas dans le sens d’une grande transparence … En revanche, la surprise du client est garantie !

    – lorsque, comme cela m’est arrivé, on règle ses achats avec des cartes bancaires différentes parce qu’on est titulaire de plusieurs comptes bancaires, ce sont TOUS les comptes qui sont débités de 49 euros, alors qu’on est client unique ; sur ce point, il y a vraiment matière à interrogation …

    – c’est vrai que Amazon rembourse sans trop de difficultés ceux qui le demandent ; quid, en revanche, de tous ceux qui, ne pointant pas leurs comptes en détail, laissent s’envoler les 49 euros ? Question subsidiaire : combien cela rapporte-t-il à Amazon ?

    – en terme d’image, cette polémique, récurrente depuis 2009, ne peut que nuire à Amazon ; question amusante : pour quelles raisons Amazon ne fait rien pour clarifier la lecture de ses écrans, mieux aiguiller l’acheteur, et faire diminuer cette non-qualité ?

    Il y a là matière à réflexion …
    Bonne journée à tous.

  7. Bonjour,

    Non je ne travaille pas pour amazon. J’ai un abonnement premium et j’en suis très contente.
    Je fais beaucoup d’achats sur Amazon et Premium permet :

    1) D’être livré dans les 24h « gratuitement ». J’entends par là qu’un forfait a été payé donc pas de supplément pour la livraison rapide
    2) les frais de livraison ne sont pas toujours inclus, je me tourne donc en général vers les boutiques premium qui ne me font pas payer de livraison.

    En conclusion, pour moi qui fait beaucoup d’achats sur amazon, l’abonnement Premium est très intéressant aussi bien financièrement que pour le confort de la rapidité. Mais chacun voit midi à sa porte et oui… il faut lire les conditions de vente. Cette pratique commerciale est plus qu’éculée mais elle marche toujours. Pourquoi les commercants s’en priveraient-ils ? (oui, moi aussi je râle quand je tombe dans le panneau mais c’est bien de ma faute si je ne fais pas attention )

  8. Salut à tous! cela m’est arrivé aussi ce genre de désagrément. avant les grandes vacances 2013, j’ai acheter une batterie camescope à 11 euros sur amazon, et à mon insu ( validation de ma part d’après eux) et 49 euros débités. aujourdhui 15/01/14, un débit effectué et là téléphone et je m’entend dire que j’ai pris cet abonnement en 2013 ce qui est tout à fait abusif et la je leur fait comprendre que si les sommes prélevées ne sont pas recréditées ca irait loin. Et cela a fait tilt car 1h après un message me signifiant que 49+49 euros me seront remboursés sous 2/ 3 jours. arnaque pure et simple
    cordialement

  9. c’est pas obligatoire comme abonnement, vous le prenez si vous en avez besoin
    un étudiant n’en a pas forcément l’utilité
    mais le quidam moyen si
    et si c’était une arnaque, se faire rembourser serait bien plus difficile
    amazon ne discute pas avec le client qui est roi
    personnellement, premium remboursé dès le premier achat pour la livraison gratuite d’un réfrigérateur l’an dernier et d’un congélateur bac cette année

    les colis arrivent le lendemain, parfois même le jour même sans pour autant avoir coché l’option si un incident arrive vous êtes remboursé ou livré au plus vite selon votre choix

    si vous n’aimez pas, n’achetez pas chez eux, continuer de vous déplacer pour payer les marchandises plus cher ailleurs

    ça fera tourner les grandes surfaces

  10. C’est vraiment une belle arnaque, alors que je n’ai rien demandé je suis débité de 49€ et sur le chat je tombe sur un vendeur qui me fournit des explications oiseuses et il faut me facher pour obtenir le remborsement alors que le mois n’est meme pas encore échu.
    Moralité : fini Amazon et je fais un max de pub!

  11. combien de commentaires laudatifs ont été déposés par des employés d’amazon? soyez sérieux et..honnètes

  12. Je suis un utilisateur du service Premium et j’ai pu constater que peu ou pas de recours si manquement de la part d’Amazon.
    Le principe étant que, une fois que le service a été utilisé, il est impossible de se voir rembourser…manquement ou pas.
    D’emblée un geste commercial afin de prolonger le service d’un mois vous ai proposé mais, pour moi qui est souscrit ce service depuis 3 mois et une dizaine de commande, j’en suis à ma quatrième livraison ratée…
    En conclusion, même si vous souscrivez cette option de plein gré….le retour en arrière semble impossible.
    Affaire à suivre!

  13. Idem, avec un collègue on croyais avoir Amazon premium gratuit pendant 1 an. En fait non cela n’existe pas. C’est un mois gratuit puis en douce le service s’active sans avertissement ni confirmation ni facture.
    Vraiment décue, car même si j’ai profité du service je pouvais attendre 2 jours de plus pour recevoir mes commandes. C’est de la vente déguisé forcé.
    D’après ce que je sais, il faut normalement signer un contrat pour un abonnement quel qu’il soit, or Amazon ne prends pas la peine de faire signer et ca les arrange bien. Il facture mais si on râle ils remboursent.
    C’est très mauvais pour leur image. La seule façon de faire évoluer l’interface est de se plaindre systématiquement pour qu’ils affichent plus clairement que c’est payant et pas Gratuit.

  14. Amazon propose son offre de test gratuit de livraison express premium.
    Je n’ai pas profité de l’offre, mais j’ai été débité de 49 euros (!), alors que j’ai été livré en « lent » en relai-tabac., à ma demande.
    Je précise qu’en regardant mon relevé bancaire, j’ai eu du mal à identifier l’origine du montant prélevé, apparaissant comme « AMZN.FR/PREM ».

    Je considère donc que le prélèvement a été abusif.
    Le problème réel vient du fait qu’Amazon ne dissocie pas l’adhésion à ce service d’un achat fait un jour donné sur internet. C’est un peu comme si amazon faisait de l’embrouille. Amazon devrait permettre aux clients de faire leur test de livraison rapide, et ce gratuitement, puis re-contacter le client, après livraison, et lui demander s’il veut effectivement souscrire à Amazon Premium, et ce indépendamment de tout achat.

    Bref, la façon de procéder d’AMAZON pour faire entrer les clients dans premium est à la limite de l’honnêteté. C’est surprenant de leur part, car les réclamations des clients à ce sujet persistent déjà depuis un certain temps. Et puis, Amazon n’a pas besoin de ternir son image, car, d’une manière générale, ça fonctionne plutôt bien.

    Bien à vous tous, et en espérant qu’Amazon tienne compte de mes remarques.

    J’espère que le remboursement sera effectif et immédiat.

    La manière dont vous avez procédé pour me faire « entrer » dans le système « PREMIUM » est à la limite de l’honnêteté: en effet, lors d’une commande, vous m’avez probablement proposé un essai gratuit de livraison immédiate Pretium, service que je n’ai pas utilisé puisque j’ai été livré en relai-tabac après env. 1 semaine. Un mois après mon achat, qui a vraiment été livré en « lent  » dans un relai tabac, vous me prélevez d’office 49 euros ! Pourquoi cela ?
    Je suis choqué, d’autant plus que ce prélèvement est difficile à identifier (noté AMZN/PREM sur mon relevé bancaire). Autant dire que beaucoup de clients seront prélevés sans savoir que c’est amazon qui leur a soutiré de l’argent pour un service non rendu, et probablement pas demandé.

    A mon avis: Laissez les clients qui le désirent faire leur essai, et seulement après qu’ils aient pu évaluer ce service, demandez leur s’ils veulent s’abonner à premium. Cette opération doit être traitée hors achat, pour ne pas créer de confusion.
    J’ai donc le regret de vous dire que je considère votre manière de procéder comme abusive et ferai la publicité nécessaire.
    Je suis sur le point de supprimer mon compte amazon.
    Sincèrement,
    Dominique MATT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>